Brûlante liaison de Sarah Mayberry

Quand elle voit Liam Masters débarquer dans son institut, Zoé a soudain le sentiment que son passé refait surface, et, avec lui, des émotions qu’elle a toujours voulu refouler. Car, douze ans plus tôt, alors qu’elle s’offrait à lui, l’homme qui se tient aujourd’hui devant elle a préféré s’enfuir au loin plutôt que lui faire l’amour. Partagée entre la stupeur et la colère face à un Liam encore plus séduisant  que par le passé, elle s’apprête à le mettre dehors  lorsqu’une idée s’impose à son esprit : et si elle tenait l’occasion idéale de lui rendre la monnaie de sa pièce ? En le provoquant ouvertement jusqu’à le rendre fou de désir, avant de le repousser au dernier moment …

Mon avis : Je ne suis pas très Harlequin, trop de miéverie, pas assez de scènes concrètes la plupart du temps et des amours qui ne peuvent exister que dans les livres, on appelle ça du masochisme, beaucoup de personne le confondent avec l’espoir. J’ai bien aimé l’idée de rendre Liam fou avant de le rejeter, même si je ne vois pas quand cela se passe mais bon. Non, nous sommes face à deux personnes ayant de graves blessures émotionnelles qui les empêchent d’aimer et plus particulièrement de s’aimer l’un l’autre.

Nous en apprenons plus, au fur et à mesure sur le passé de chacun d’entre eux et la manière dont l’autre a laissé sa trace. N’ayant pas eu d’amour fou durant l’adolescence, je ne me sens généralement pas attirée par ce genre de retrouvailles. Bien plus qu’une rencontre, c’est une nouvelle vision sur un évènement et sur les conséquences que peuvent entrainer les choix que nous faisons au cours de notre vie. Nous ne coupons pas bien sûr à la miéverie et à tout ce à quoi on pourrait s’attendre dans ce genre de livres mais je suis agréablement surprise par les personnages. Même si certaines caractéristiques sont un peu faciles et que personne n’est aussi beau ou en tout cas les gens normaux ne sont pas au niveau.

Vous aimerez peut-être

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply