La dernière lame d’Estelle Faye

Un monde qui ressemble à notre Renaissance, menacé par la montée des océans grouillant de créatures maléfiques, où règnent la violence, la famine et la misère. L’Eglise des Cendres prospère sur tout ce désespoir, menée par une mystérieuse Marie aux yeux verts. Dans une des dernières villes émergées, Joad tente d’apaiser les souffrances et se prépare à affronter l’Armée des Cendres. Joad et Marie vont s’engager dans une course dont l’enjeu n’est rien de moins que le sort du monde.

Mon avis : J’ai été choisie pour participer à l’opération « masse critique », j’en suis vraiment très contente. ça fait vraiment plaisir !

Je n’avais pas vraiment lu la quatrième de couverture avant de participer, à livre offert, on ne regarde pas le synopsis, lol. C’était une excellente surprise.

Ce livre nous permet de suivre différents personnages qui sont les narrateurs tour à tour, nous avons une vue globale de ce monde. Nous commençons par faire la connaissance de Marie et de ses proches, avant d’en apprendre plus de Joad et de sa vie.

Tout d’abord, le monde dans lequel se déroule l’action est très bien étudié et complet. Les réactions humaines et des institutions sont étonnamment réalistes. Nous sommes dans un univers tout à fait imaginaire, bien sûr et non dans le futur. La fantasy  a selon moi également une part dans l’analyse de notre monde.

Les religions sont très développées, ce qui semble logique dans une époque aussi troublée. Marie est la figure de proue de l’une d’entre elles, L’Eglise des Cendres. Une communauté qui  vit pour convertir les peuples et tuer les choses qui sortent de la mer qui inonde tout. Une utilisation de ce qui se passe en quelque sorte, bien que je ne comprenne pas pourquoi développer son pouvoir avant que tout disparaisse sous les eaux. Les autres cultes sont très diverses, avec par exemple des religions animistes… Je dois dire que j’ai été particulièrement interpelée par les façonneurs, des moines qui ont la capacité entre autre d’effacer la mémoire de leurs compatriotes. Ils sont en faveur de la disparition des terres sous les océans. Comment continuer à vivre sans connaître notre passé, notre famille etc ?

L’une des particularités est que Marie comme Joad sont des sans-mémoires. Ils ont été les victimes des façonneurs. Ils sont responsables du futur sans avoir de passé. Ce sont des personnages complexes et forts. Leur aventure est un vrai coup de cœur. Ils ont vraiment des relations particulières avec les personnes qui les entourent. Ce ne sont pas des êtres comme les autres.

Joad et Marie s’affrontent tout au long de la seconde partie du livre. Il est cependant un peu dommage que nous perdions de vue la raison de ces affrontements : la survie de la planète. Cette quête manque un peu de développement.

Un récit bien mené, de manière efficace. Il est bien écrit, en tout simplicité. Embarquez pour le voyage que vous propose Estelle Faye en toute confiance.

Commander
 

Vous aimerez peut-être

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply