Les faucheurs sont les anges d’Alden Bell

Temple a quinze ans. Elle ne peut se souvenir du monde tel qu’il était avant, il y a vingt-cinq ans. Avant que les morts ne reviennent à la vie, avant de se retrouver seule ou presque, sans personne d’autre qu’elle-même pour assurer sa survie. Heureusement, elle semble faite pour ça, et son périple sur les routes des Etats-Unis lui permet de se nourrir chaque jour de la beauté du monde. Pourquoi, dès lors, éprouver le moindre ressentiment pour les autres : les limaces, les sacs à viande. les zombies. Avec Les faucheurs sont les anges Alden Bell signe une oeuvre forte et originale, un récit poignant et humain qui, entre La route de Cormac McCarthy et Walking Dead, donne une nouvelle dimension au mythe du zombie. Amazon

Mon avis : Le titre et la couverture (grand format Bragelone) m’ont donné envie de découvrir l’histoire de Temple. Le résumé a fini de me persuader de m’avancer à sa rencontre.

Commençons par le monde proposé par Alden Bell, il est dans la lignée de ceux proposés dernièrement dans les histoires de zombies. Suite à des évènements terribles, l’humanité a perdu le pouvoir sur la planète, livrée aux sacs à viande, les zombies bien sûr.

Temple est une jeune fille qui est née après que le monde se soit effondré. Nous la retrouvons un jour comme un autre dans sa vie sur la route. J’ai apprécié ce personnage humain et complexe ayant grandit dans un monde sans concessions. Il est intéressant d’avoir le point de vue de cette jeune fille, qui n’a jamais vécu dans un monde sans morts qui marchent. Bien que cette idée ne soit pas tout à fait inédite, elle est moins exploité que de suivre des personnages au moment où le monde change.

Si Temple est solitaire, son errance l’amène à rencontrer plusieurs enclaves d’humains qui résistent contre cette vague de morts. Leurs habitants sont représentatifs de différentes facettes possibles de l’humanité face à un tel bouleversement. J’ai globalement adhéré à ces possibilités.

Attention spoiler important : Je n’ai absolument pas apprécié l’idée des mutants drogués au zombies. Bien que je suive l’utilisation de de certains fluides des zombies, je ne suis absolument pas convaincue quand à leurs effets.

Bien que n’étant pas écrit sous le style d’un journal, ce roman me fait penser à un journal de voyage, simple et terriblement efficace. La fin est rapide et déstabilisante comme la vie…

Ce livre est une bonne surprise, qui passe à un cheveu du coup de cœur, bien que j’aurais aimé en savoir plus, ne pas laisser Temple aussi vite. Je n’ai sans doute plus l’habitude des one shot. A lire si vous aimez les livres de zombies.

Commander

Vous aimerez peut-être

You can leave a response, or trackback from your own site.

3 Responses to “Les faucheurs sont les anges d’Alden Bell”

  1. salhuna dit :

    Je suis bien tentée par ce livre, il va rejoindre ma wishlist

  2. […] de l’Autremonde de Kelley Armonstrong Les faucheurs sont les anges d’Alden Bell La trilogie des joyaux noirs d’Anne Bishop Les joyaux noirs : L’anneau invisible […]

Leave a Reply