Maîtres et Seigneurs de Karin Tabke

Malgré le titre de la série plein de sous entendus, il s’agit bien d’une série Aventures et passions, tournant bien plus autour d’un couple que de scènes très sensuelles et explicites.

Mes cours d’histoire sur Guillaume le Conquérant sont loin. Cependant, les faits historiques présentés dans cette série m’ont parus crédibles. Cette saga est basée sur un groupe d’hommes ayant survécus ensemble a une situation terrible. Ce sont des guerriers, durs fort GRR qui vont rencontrer l’amour. Rien de bien nouveau mais on adore ça n’est-ce pas ?!

1066. Rohan du Luc, dit la Lame noire, assiège le fief de Rossmoore. Au nom du roi Guillaume, il réclame les terres, les habitants et la fille du château, qui a vaillamment tenté de résister à l’assaut. Quelle pitié Isabel peut-elle attendre d’un mercenaire qui a survécu au pire dans les geôles sarrasines ? Tel David devant Goliath, elle ose cependant lui tenir tête. Amusé, Rohan promet de ne pas la violenter. Il est son maître désormais, il saura la soumettre. L’orgueilleuse se rebelle. Pourtant, ce n’est pas son innocence qu’elle doit bientôt protéger, mais bel et bien son cœur… Amazon

Mon avis : Comme souvent, le première histoire d’amour met en scène le chef de notre troupe d’élite de soldats. Comme si ses hommes ne pourraient pas tomber amoureux si leur chef ne leur montrait pas la route, mais passons.

J’ai beaucoup aimé le couple formé par nos deux héros. Leur relation est prenante, parfois amusante. Nous sommes dans un aventures et passions, les scènes sensuelles restent donc peu nombreuses et assez superficielles. Les rebondissements existent bien cependant et tout le monde n’est pas pour laisser nos amoureux suivre leur cœur. Les évènements sont parfois un peu mièvre, un peu guimauve, mais c’est pour notre côté fleur bleue que nous lisons ce genre de livre. Un voyage dans le passé qui permet de changer d’air pendant quelques heures et de rêver.

Commander

Lady Tarian est une vraie guerrière qui a livré bataille à Hastings. Aujourd’hui, elle est la nouvelle maîtresse du comte de Dunloc après avoir, chuchote-t-on, assassiné son époux. Le roi Guillaume ordonne donc au capitaine des Epées rouges, Wulfson de Trevelyn, d’éliminer la princesse saxonne. Mais le sort en décide autrement, et Wulfson sauve la vie de Tarian, dont la beauté farouche l’éblouit. Devenue sa captive, elle attise en lui une passion dévastatrice. Le chevalier normand sait pourtant qu’au bout du compte il devra remplir sa mission et tuer cette femme… Amazon

Mon avis : Le côté guerrier de Tarian est sans doute anachronique, il m’a cependant beaucoup plu. Une jeune femme selon mon cœur. Les bases de leur relation sont toujours aussi difficile que dans le premier tome et même plus. Une situation de base bien pensée et bien amenée. J’ai vraiment frissonné de peur pour elle.
Wulson est ses tourments m’ont touchée. Il ne sait pas quoi faire, entre les ordres de son roi et les envies de son …cœur. Tout se finit bien, bien évidemment, mais les évènements essaieront de séparer le couple jusqu’au bout. Une jolie histoire au niveau du premier tome.

Commander

1067. Saxons et Gallois résistent à l’invasion normande, mais les troupes de Guillaume le Conquérant ravagent tout sur leur passage. jusqu’au jour où les chevaliers de l’Epée rouge, ces mercenaires d’élite, sont capturés à la bataille de Hereford. Seul Stefan de Valrey s’échappe, blessé. La chance lui sourit lorsqu’il croise sur son chemin lady Ariane, princesse galloise. Il l’enlève, sûr d’obtenir la libération de ses frères d’armes grâce à cet otage de prix… sans soupçonner un instant que lui, le bâtard réchappé des prisons maures, va être foudroyé de passion par la farouche aristocrate. Amazon

Mon avis : Je ne sais pas si je fais une overdose de ce genre de livres, mais ce volet m’a moins plu. L’histoire est toujours aussi réfléchie et les personnages intéressants, je ne me suis pas sentie autant entraînée que par les précédents tomes. Le récit est agréable à lire, mais sans plus.

Commander

Vous aimerez peut-être

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply