Rencontre brûlante de Donna Kauffman

Nathalie Holcomb : Elle ne comprend toujours pas comment elle a pu céder ainsi à ses pulsions, et passer une folle nuit d’amour avec l’un des invités de la fête donnée par sa meilleure amie Liza. Un invité avec qui elle n’avait même pas échangé un mot pendant la soirée ! Il est vrai que se retrouver seule dans le salon avec cet homme sublime alors que les chuchotements voluptueux de Liza et son petit ami traversaient la cloison avait rapidement créé des liens… Des liens très physiques que, l’air de rien, elle aimerait bien renforcer encore un peu…

Jake Lannister : Séducteur impénitent, le voilà confronté à un problème épineux : comment revoir Nathalie, avec qui il vient de passer la nuit la plus incandescente de sa vie, sans s’engager dans ce qui pourrait ressembler à une «relation» ? Surtout en habitant dans deux villes différentes ? A moins, bien sûr, d’invoquer le hasard. Un hasard auquel il pourrait, si nécessaire, donner un petit coup de pouce…

Mon avis : Comme toujours, la quatrième de couverture nous met l’eau à le bouche mais il ne s’agit pas vraiment de l’histoire en vrai. Jake ne va pas lui faire croire qu’ils se sont rencontrés par hasard mais lui proposer de se retrouver et d’apprendre à se connaître, bibliquement, lorsque leur voyages d’affaires respectifs les amènent dans la même ville ou dans des villes assez proches.

Une histoire qui ne commence pas vraiment comme on pourrait s’y attendre. L’idée est avant tout de faire ce que l’on a envie, sans promesse et sans attache. Les choses ne tournent bien sûr pas comme prévu mais le déroulement de l’histoire tient debout et nous permet  d’y croire. Les personnages ne sont pas extraordinaires, et se ressemblent pas mal, ils sont même disons les deux faces d’une même pièce mais cela ne m’a pas vraiment gênée. Les scènes hot sortent un peu des sentiers battus, mais finissent par y revenir, un peu dommage de ne pas se laisser porter vers d’autres horizons… Une bonne surprise à lire si vous aimez ce genre de livres.

Vous aimerez peut-être

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply